Gil avait profité de mes frayeurs pour me draguer un peu Appliquant le principe selon lequel on n’a qu’une vie et que l’on peut mourir demain - le cas échéant, on pouvait, voyance gratuite par email,  même mourir dans la minute - j’avais décidé d’en profiter et m’étais laissée faire.